La Stratégie la Plus Efficace pour Rester Motivé et Atteindre ton Objectif

Comment rester motivé pour progresser en escalade

Aujourd’hui, je veux partager avec toi une stratégie qui littéralement changé ma vie.

Et je n’exagère pas.

On m’a enseigné cette stratégie il y plusieurs années et je l’applique systématiquement dans tout ce que j’entreprends.

Elle me permet de rester motivé quand j’ai un objectif précis et à long terme.

Et je l’applique pour progresser en escalade.

La voici.

 

Comment rester motivé en escalade quand tu as un objectif à long terme

Quand on veut se motiver pour aller grimper, on peut utiliser plusieurs astuces.

Parmi elles, je peux te citer les suivantes:

  • Regarder des vidéos inspirantes de grimpeurs et grimpeuses pro qui sortent des voies ou des blocs mythiques
  • Regarder les vidéos des différents championnats ou contest qui ont lieu chaque année
  • Rejoindre un club d’escalade pour s’obliger à se rendre en salle ou en falaise même si la motivation n’est pas au top

Ces 3 astuces fonctionnent plutôt bien.

Mais elles ont un problème commun: elles sont toutes les 3 basées sur des facteurs externes.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Que la motivation qu’elles te donnent ne vient pas de toi. De ton fort intérieur.

Leur impact sur le long terme n’est donc pas très important.

Au mieux, elles te donnent un coup de boost temporaire.

Mais pas la motivation nécessaire pour atteindre ton objectif final. (Atteindre une certaine cotation en 1 an, être prêt pour telle ou telle compétition qui a lieu dans quelques mois ou te préparer pour sortir un projet).

Alors, comment faire?

Comment faire en sorte que ta motivation soit naturelle?

Comment faire pour que tu n’aies besoin d’aucun facteur extérieur pour rester motivé?

Lis la suite.

 

La meilleure stratégie pour rester motivé en escalade

Pour que ta motivation soit intacte sur une longue période, elle doit résulter d’un processus interne.

En effet, la motivation est dépendante de tes émotions et de tes attentes.

Et pour que tes émotions et tes attentes soient toujours au top, tu dois te fixer autre chose comme objectif que:

Dans 12 mois, je veux grimper dans le 7. Et dès que j’y arriverai, je serai hyper fier de moi.

Mauvaise approche.

Pourquoi?

Car les émotions et les attentes ne pourront être (éventuellement) là que dans 12 mois.

Du coup, tu auras énormément de mal à remplir ton objectif.

 

Comment faut-il faire alors?

Tu dois te donner des objectifs à court terme.

Une suite d’objectifs qui t’amèneront vers un objectif final (grimper dans le 7 par exemple).

 

Je reprends notre exemple:

L’objectif final est: Dans 12 mois, je veux grimper une voie dans le 7. Et dès que j’y arriverai, je serai hyper fier de moi. (Objectif + Émotion)

Il faut découper cet objectif en plusieurs sous-objectifs à court terme:

Par exemple:

Dans 4 semaines, je veux être meilleur dans mes placements de pied.

4 semaines plus tard, je veux être capable de mieux contrôler ma respiration.

Puis mon objectif à 6 semaines sera de vaincre ma peur de monter en tête.

Puis je vais me concentrer sur l’objectif de mieux maitriser la gestion de mes efforts.

etc…

Jusqu’à te sentir prêt à grimper cette fameuse voie dans le 7.

 

Ce ne sont que des exemples d’objectifs mais tu vois ce que je veux te dire?

Pour mettre en place cette stratégie de motivation tu vas devoir la préparer un peu.

En effet, les objectifs intermédiaires doivent être choisi judicieusement.

Voici comment faire.

  • Prend une feuille de papier et fait la liste des compétences qu’il te faut pour atteindre ton objectif: technique de pied supérieure, endurance, techniques de placement de bases, …
  • Pour chacune de ces compétences, détermine quel est ton niveau actuel. Note le de 1 à 5.
  • Enfin, pour chaque compétence à améliorer, détermine quel entraînement tu dois suivre et sur combien de temps.

Astuce: Fait des points, des bilans après chaque objectif atteint: Par exemple, en tentant une voie dans la cotation qui correspond à ton objectif final (si tel est ton objectif). En fonction des résultats, ajuste les objectifs intermédiaires.

(Merci à Sébastien, un lecteur du site, de m’avoir permis de mettre des mots sur ce processus!)

Pourquoi ça fonctionne

Cette stratégie fonctionne car elle te permet d’avoir en permanence les 2 leviers de la motivation au max sur une courte période:

Des attentes et des émotions.

Dans l’exemple ci-dessus, le premier objectif est d’améliorer tes placements de pied.

Tu as donc une attente remplie à court terme et des émotions ressenties à court terme.

Et une fois cet objectif rempli, tu pourras être fier de toi. Et pour 3 raisons:

  • Car tu te seras amélioré
  • Car tu auras fait un pas de plus vers ton objectif final
  • Car tu auras atteint un objectif que tu t’es fixé

Quoi de plus motivant que ça?

Surtout que tu peux ajouter 2 tactiques à cette stratégie.

2 tactiques qui vont décupler ses résultats.

 

2 tactiques qui vont multiplier par 10 ta motivation

Tactique n°1: Soit positif!

Ça paraît évident pour certain, moins pour d’autres, mais si tu ne crois pas en toi, tu n’y arriveras pas.

Soit positif.

J’ai pour ma part un mantra, une citation d’Anthony Robbins, que je me répète souvent:

« Pour surmonter les obstacles, il faut faire de chaque échec un tremplin, savoir en tirer une leçon et avancer plus loin. » – Anthony Robbins.

Ça signifie que même si je n’y arrive pas, je reste positif car dans tous les cas je suis plus fort qu’avant.

Ne te décourage pas.

Continue, va d’échec en échec s’il le faut. Mais reste positif et crois en toi car le succès est au bout.

Tactique n°2: Récompense-toi

S’entraîner pour atteindre un objectif peut être très frustrant par moment.

Tu vas passer beaucoup de temps à grimper, à travailler telle ou telle capacité.

Du coup, ça va certainement créer un manque dans d’autres secteurs de ta vie (que ça soit en grimpe ou autre).

Alors dès que tu accomplis quelque chose dans ton entraînement, dès que tu te dis « Là, j’ai assuré », accorde toi une récompense.

Ça peut être en rapport avec l’escalade ou pas. Fait juste un truc qui te fait plaisir, achète-toi un truc qui te fait envie.

En un mot: FAIT-TOI PLAISIR.

 

Ce que tu dois retenir

Une motivation forte, que ça soit en escalade ou dans ta vie de tous les jours, est indispensable si tu veux atteindre tes objectifs.

En appliquant cette stratégie, tu vas faire un réel travail sur toi-même.

Car l’escalade comme je la vois c’est aussi ça: elle nous permet de devenir meilleur dans tous les domaines!

Alors réfléchis à cette manière d’aborder les choses, intègre-les et tu verras que les résultats seront au rendez-vous.

 

Cet article t’a plu ?

Va encore plus loin en téléchargeant mes guides:

  • « 10 Techniques pour Progresser plus Vite en Escalade »
  • « Comment Vaincre ta Peur de Grimper en Tête en 5 Étapes Simples »
  • « Comment Muscler tes Avant-Bras Sans Matériel en 5 Minutes par Jour »

Clique ici pour les télécharger tout de suite!

10 Comments

  • Andrea

    12/10/2015

    C’est ce que je fais !
    Et oui ça marche très bien, un objectif à la fois !

    Merci beaucoup !

  • François BELLET

    12/10/2015

    Salut Andrea!

    Y a pas de quoi, si tu l’utilises déjà tu connais la puissance de cette stratégie.

    C’est devenu une vraie façon de vivre pour moi.

  • Stéphane

    12/10/2015

    Bonjour François,
    je trouve cette approche très pertinente, afin d’affiner les sous objectifs, je pense qu’il ne faut pas s’éloigner de son niveau de base pour le rendre réaliste, par exemple je grimpe dans le 6b et je veux parvenir au niveau 7a dans un an, je vais d’abord me fixer comme sous objectif d’atteindre le niveau 6b+,confirmer ce niveau en réalisant par exemple trois voies de ce niveau ( ce qui me donnera aussi le fond de résistance nécessaire pour atteindre le sous objectif suivant: 6c ) et je répète le protocole jusqu’à mon objectif.
    Ce qui sous entend qu’il faut aussi se définir un objectif réaliste. Il est important de diagnostiquer ses points forts et ses points faibles, améliorer les seconds, trouver aussi les types d’efforts qui correspondent le mieux à son escalade( voies courtes, voie longues? en dalle, mur, dévers?).Enfin bref la palette est large.

  • François BELLET

    12/10/2015

    Salut Stéphane et merci pour le commentaire.

    Oui, tu as tout à fait raison.

    A chacun d’analyser son niveau et ses objectifs et de les associer à la stratégie décrite dans l’article pour adapter les sous-objectifs au mieux.

  • Erwab

    13/10/2015

    L’approche par sous objectif est pertinente et va me permettre de mieux structurer mes phases de travail.
    Je suis tout à fait d’accord, le plaisir reste la meilleure façon de progresser c’est évident,perso toutes les petites compet gagnées, ça à toujours été celle ou je me faisais plaisir.
    L’ambiance, l’emulation et le plaisir d’aller retrouver ses potes à la salle ou en falaise … c’est surtout ça la grimpe.

    Erwan

  • François BELLET

    13/10/2015

    100% d’accord. 😉

  • Fabien

    13/10/2015

    Salut François, très bon article !
    Je suis entièrement d’accord avec toi et c’est la méthode que j’applique pour atteindre mon défi « 7a à vue ». En ce moment je travaille mon mental avec comme objectif de diminuer ma peur de la chute, car c’est ce qui me freine je le sens.
    Des petits objectifs intermédiaires facilement atteignables, du « positivisme » et toujours la priorité au plaisir. C’est bien résumé ! 🙂
    Fabien

  • François BELLET

    14/10/2015

    Hello Fabien et merci!

    L’important est d’identifier les objectifs intermédiaires afin de se donner une feuille de route à suivre.

    Comment travailles-tu ta peur de la chute d’ailleurs? Ça m’intéresse pas mal.

  • Fabien

    15/10/2015

    Arf, c’est dur ! 🙂 Je teste en ce moment plusieurs méthodes. Dès que je les aurai bien acquises et qu’elles auront porté leurs fruits je ferai un article !

  • François BELLET

    15/10/2015

    Hâte d’en savoir plus!

Leave A Response

* Denotes Required Field