3 éléments CLÉS pour apprendre FACILEMENT la TECHNIQUE en escalade

technique escalade débutant

 

Progresser en technique est accessible à tout le monde.

C’est d’ailleurs une des premières choses à travailler quand tu débutes.

 

A quoi sert la technique?

A te permettre d’économiser au mieux ton énergie.

Et donc garder ta force musculaire pour les mouvements qui en nécessitent vraiment.

 

Mais même si tout le monde peut progresser techniquement,

tu dois savoir qu’il y a 3 facteurs qui permettent de faciliter ton apprentissage.

 

3 éléments qui n’ont, à priori, rien à voir avec la technique… mais qui vont grandement influencer ta capacité d’apprentissage et la rapidité à laquelle tu vas t’améliorer.

 

 

Facteur 1: Tes qualités athlétiques spécifiques à l’escalade

 

Quel est ton niveau athlétique actuel?

Tu pratiques déjà un sport qui demande de la force et de la souplesse?

Alors l’apprentissage sera plus facile.

 

A contrario, si tu débutes la grimpe et que tu ne faisais pas spécialement de sport avant… ça va être plus difficile.

Rien de rédhibitoire, mais je ne te cache pas que tu pars de plus loin.

 

Pourquoi?

Développer une bonne technique demande d’avoir une bonne connaissance de son corps, d’avoir de la force et de la souplesse.

 

Donc même si tu débutes en escalade mais que tu pratiquais le yoga, la danse ou la gymnastique par exemple, tu auras plus de facilités.

Tout simplement car tu auras déjà développé des qualités athlétiques qui sont spécifiques à l’escalade.

 

Que faire si tu n’as pas ces qualités?

Les travailler en parallèle (en pratiquant le yoga par exemple…)

C’est clairement quelque chose qui te fera progresser à grand pas.

 

 

Facteur 2: Ton patrimoine génétique

 

Nous sommes tous différents.

C’est dû à la base à notre patrimoine génétique.

 

Et ce patrimoine génétique va définir notre potentiel génétique dans un sport donné.

 

Pour certains, grimper sera une caractéristique innée.

Pour d’autres, pas du tout.

 

La mauvaise nouvelle?

Tu ne peux pas modifier ton potentiel génétique: tu dois faire avec ce que tu as…

 

Néanmoins, il faut savoir que de grands athlètes ont réussi en n’ayant pas forcément un potentiel génétique favorable.

 

Ce qui les a fait réussir?

Le travail.

Car c’est là que tout se joue en réalité.

 

Donc même si tu penses ne pas avoir les gênes du grimpeur né (comme 99% des gens, je te rassure),

sache qu’avec la bonne méthode et du travail, tu vas pouvoir développer une technique largement au-dessus de la moyenne.

 

 

Facteur 3: Ta condition physique

 

Un peu plus tôt dans cet article, je t’ai parlé du facteur 1: tes qualités athlétiques spécifiques.

Il y a un autre aspect physique qui compte, c’est ta condition physique générale.

 

C’est quoi exactement?

C’est ton niveau actuel en terme d’endurance, de gainage et de renforcement musculaire (entre autres).

 

En effet, tu peux avoir des qualités athlétiques spécifiques à l’escalade développée (comme la souplesse) mais ne pas avoir une bonne condition physique générale… et t’essouffler très rapidement dès les premiers mouvements sur le mur.

Et vice-versa.

 

Du coup, si tu as déjà une bonne condition physique, cela te sera d’une grande aide.

 

Si par contre ça n’est pas le cas, je t’invite vraiment à suivre un programme de remise en forme.

Tu peux tout à fait le suivre en parallèle de l’escalade et je te garantis que c’est essentiel à ta progression.

 

Voici une séance que tu peux faire chez toi.

 

Tu peux la faire le soir ou le matin avant d’aller bosser, 3 fois par semaine.

Je te conseille de t’échauffer avant et de faire quelques étirements une fois les exercices réalisés.

 

Workout à répéter 3 fois avec 1 minute de repos entre les séries.

Pas de repos entre les exercices (sauf si c’est vraiment trop dur: prend quelques secondes pour reprendre ton souffle).

(désolé pour le cadrage un peu foireux…)

 

 

 

Ce que tu dois retenir

 

Sur ces 3 facteurs, tu as la maitrise sur 2: tes qualités athlétiques et ta condition physique.

Rien ne t’oblige à travailler sur ces 2 axes en complément de ton travail technique.

Tu peux progresser sans ça.

 

En effet, quelque soit ton niveau physique actuel, développer une technique de qualité doit être une de tes priorités car c’est grâce à elle que tu vas pouvoir tirer le maximum de ton physique actuel.

 

Comment?

Tout simplement car une bonne technique va te faire économiser une énergie précieuse sur chaque mouvement.

Et au mieux tu gères ton énergie, au plus tu grimpes fort.

 

Néanmoins, tu dois garder à l’esprit que grimper est un enchainement de mouvements psychomoteurs complexes.

Et ces mouvements forment un tout… mêlant technique, physique, mental et tactique.

Du coup, je ne peux que te conseiller de faire un travail sur des qualités telles que la souplesse et la force… et de faire en sorte d’avoir une bonne condition physique générale.

 

 

François 👊

1 Comment

Leave A Response

* Denotes Required Field