Ta moitié(e) devient addict à l’escalade? Voici comment gérer ce coup dur…

addict escalade
355 Partages

 

Ta chère et tendre moitié(e) commence à revenir à la maison avec des traces blanches sous les ongles et les avant-bras tellement pétés… qu’il ou elle n’arrive plus à tenir une assiette?

Alors mon ami(e), tu es face à un problème de taille!

 

Ta moitié(e) devient addict… à la grimpe!

 

Mais rassure-toi…

Pour faire face à cette terrrriiiiiible nouvelle, je vais te donner la marche à suivre pour ne pas tomber (toi aussi) dans ce piège.

 

Car oui, il y a de nombreux signes alarmants qui peuvent te mettre la puce à l’oreille… et heureusement, il y a des conseils simples (et des méthodes de renard) qui vont t’aider à éviter la spirale infernale…

Et c’est ce qu’on va voir dans ce très sérieux article.

 

 

Conseil n°1: Savoir déceler les prémices d’une addiction à l’escalade

 

Le premier signe alarmant peut être difficile à déceler…

Cela peut-être une invitation, à première vue innocente, d’un collègue de boulot.

 

Mais ne prend surtout pas ce premier signe à la légère.

On ne parle pas de devenir fan de running ou de pèche à la mouche…

 

NOOOOON…

 

Là on parle d’un sport qui provoque une addiction… terrifiante!!!

Tu dois donc prendre les devants et empêcher la catastrophe immédiatement.

 

Mon conseil?

Détourne son attention et propose lui de se refaire les 7 saisons de Game of Thrones.

Ou mieux: faites-vous une soirée film de montagne « qui tournent mal ».

 

Ça va lui faire passer l’envie de crapahuter sur des rochers… Mouhahahahaha!

 

 

Conseil n°2: Ne tombe pas (toi aussi) dans le même piège

 

Lorsque ta moitié(e) revient d’une session d’escalade, évite à tout prix de lui permettre de t’en parler.

 

Comment faire exactement?

Ne le regarde surtout pas dans les yeux!

 

Un peu radical mais terriblement efficace.

 

En fait, ta moitié(e) est tellement excité(e) par sa session, qu’il ou elle a une envie irrémédiable de partager ça avec toi.

NE TOMBE PAS DANS CE PIÈGE !!!

 

Car tu risques toi aussi d’entrer dans la spirale infernale et avant même de t’en rendre compte, tu vas commencer à dire des trucs du type:

« T’as de la magne? »

ou pire:

« Ok, prend-moi bien sec dans cette voie. »

 

Ouais je sais… C’est moche…

 

 

Conseil n°3: N’essaie pas de comprendre pourquoi ta moitié(e) aime regarder des vidéos d’escalade

 

A mesure que ton ou ta partenaire devient de plus en plus addict, il ou elle va commencer à regarder des vidéos d’escalade.

Tu sais, ce genre de vidéo où des gens se filment en train de grimper sur des rochers pour au final:

 

  • Soit tomber
  • Soit arriver en haut

 

Pas le truc le plus intéressant au monde… Je sais…

 

Mais surtout…

Surtout…

Ne lui demande pas:

« Qu’est-ce qu’il y a de si spécial chez ces gens qui grimpent sur des murs? »

 

Pourquoi?

Car ça va démarrer une énorme dispute.

Et tu risques d’entendre la punchline suivante:

« Des murs?!!? Des putains de murs?!!? Mais tu voies pas que c’est du bloc?!!!? »

 

 

Conseil n°4: Ignore ses nouveaux amis

 

Oui c’est un des pires vices que cache l’escalade:

Ça peut rendre sociable

 

Ouais je sais… C’est horrible…

 

Du coup, ta moitié(e) risque de ne plus fréquenter les amis que vous avez en commun.

Tu sais, les gens normaux qui discutent séries en buvant des coups?

 

Non, là il ou elle va se faire pote avec des mecs qui vivent dans leur voiture van… et qui grimpent en salle, torse nu et avec un bonnet.

Des gens bizarre quoi…

 

La solution?

Tu ignores complètement ces énergumènes!

 

 

Conseil n°5: Comment faire si tu te retrouves avec ta moitié(e) dans une salle d’escalade

 

Bon là, tu as presque atteint le point de non-retour: tu as accompagné ton ou ta partenaire dans une salle d’escalade…

Autant te dire que tu as presque perdu la guerre.

 

Car là…

Ça va être très dur de pas tomber dans une addiction sévère!

 

La solution lorsque tu vas être obligé(e) de grimper?

Laisse-toi envahir par la peur!

 

Surtout ne fais pas l’erreur ne laissez cette peur se transformer en excitation te poussant à vouloir te dépasser.

Car là, c’est le shoot irréversible:

Tu vas vouloir retrouver cette sensation un maximum de fois possible…

 

Le début de la fin…

 

 

Ce que tu dois retenir

 

Je me suis bien marré à rédiger cet article!

Il est inspiré d’un article paru sur le site newyorker.com et que j’ai trouvé vraiment excellent.

 

J’espère t’avoir fait passer un bon moment. 🙂

 

Et surtout: VIVE LA GRIMPE!

 

 

François 👊

Leave A Response

* Denotes Required Field