Peux-tu grimper pour te faire plaisir… tout en progressant?

plaisir escalade

Il y a quelques temps,

j’ai rédigé un article sur la relation entre entraînement et plaisir de grimper.

 

 

Suite à cet article,

j’ai reçu un tas de réaction.

 

 

Certains étaient d’accord avec moi et d’autres pas du tout.

(et ça ne me dérange pas car je sais que ce qu’on enseigne sur Grimper Malin n’est pas fait pour tout le monde…)

 

 

En revanche, j’ai reçu ce mail d’un lecteur.

Et celui-ci m’a fait réagir.

 

 

Le voici:

« Vraiment, c’est de la c****rie ces questions de prendre du plaisir ou pas.

Moi, je pense que grimper, c’est en chier.

Le plaisir de se faire mal aux doigts et risquer de se faire une cheville en retombant mal, je vois pas où il est…

…sauf si t’es un peu maso sur les bords. »

 

 

J’ai complètement halluciné de lire ce mail!

 

 

Ma réponse :

« Mais alors, pourquoi tu grimpes ? »

 



Lui:

« Parce que je suis complètement maso ! Je prend mon pied à me faire mal 😉 »

 

 

C’est là que j’ai compris la pointe d’ironie derrière son message.

Et ça me permet de te parler d’un truc important.

 

 

On se rend compte que la notion de plaisir est très différente d’une personne à l’autre.

 

 

Tu peux prendre du plaisir :

 

  • à te défoncer physiquement tous les soirs à faire des blocs…
  • à passer un moment avec un ami à faire quelques voies faciles…
  • à travailler ton projet du moment à ton rythme…
  • à faire des exercices spécifiques dans le but de progresser…
  • à pratiquer la grimpe de façon méditative…
  • et pleins d’autres trucs.

 

 

Il n’y a pas de règle.

Et c’est ce que je veux faire passer comme message!

 

 

Surtout quand on me fait cette remarque :

« Tu parles tout le temps de progression en escalade comme si il n’y avait que ça.

Mais que fais-tu du plaisir simple de grimper ? »

 

 

Ce que j’en fais ?

Pour moi, c’est entièrement lié à la progression.

Je prends mon pied à progresser.

Tout simplement.

 

 

Mais à une condition.

 

 

Pour que le plaisir soit FORT…

Pour qu’il me pousse à dépasser mes limites…

J’ai besoin d’une chose :

Ne surtout pas me prendre la tête.

 

 

Et c’est pour ça que j’ai demandé à Éric de créer des programmes à la fois ludiques et efficaces :

Pour que tu prennes plaisir à progresser.

 

 

Tu commences à imaginer la puissance du truc ?

 

 

Pose-toi cette question :

A quels moments dans ta vie as-tu été le plus efficace ?

 

A 99%, ce sont des moments où tu as pris plaisir à faire quelque chose.

 

 

La preuve que plaisir et progression sont parfaitement complémentaires…

…et amènent plus facilement vers la réussite.

 

 

François

Leave A Response

* Denotes Required Field