11 (Vraies) Bonnes Raisons qui Prouvent qu’être Petit n’Empêche pas de Progresser

taille escalade

Tu es petit ou petite et tu te dis souvent:

« Si j’étais plus grand(e), ça serait tellement plus facile! 

Je galérerai moins pour progresser et sortir ces voies à vue! »

Je le sais car je reçois très souvent des mails me demandant:

  • Si être petit est un vrai handicap pour l’escalade
  • Comment faire pour progresser quand on est petit(e)

Du coup, j’ai décidé de rédiger un article qui va t’aider.

[Tweet « 11 Vraies Raisons qui Prouvent qu’être Petit n’Empêche pas de Progresser #escalade »]

Tu vas découvrir:

  • Pourquoi être petit N’EST PAS un handicap pour l’escalade
  • Comment utiliser ta taille pour grimper plus fort

 

1 – Des grimpeurs et grimpeuses de légende sont petits

Je commence par la meilleure des raisons.

  • Lynn Hill, 1m57: Première ascension en libre du Nose – El Capitan (1000m en 8a) et premier 8b+ féminin.

lynn hill taille escalade

  • Alain Robert, 1m60: Y a vraiment besoin de le présenter?

alain robert taille escalade

  • Jean-Christophe Lafaille, 1m57: Ascension en solo du « Privilège du serpent » à Ceüse, 7c+.

jc lafaille taille escalade

  • Ramon Julian, 1m62: Enchaine le premier « La rambla » à Siurana en 2003, 9a+.

ramon julian taille escalade

Ce sont quelques exemples parmi les plus connus.

 

2 – Plus tu es petit, plus les pieds-mains sont faciles à réaliser

C’est de la physique pure:

Plus tu es grand, plus il va être difficile de garder un centre de gravité proche de la paroi.

Et donc d’être capable de facilement lever ta jambe assez haut pour réaliser un pied-main.

 

3 – Tu es obligé d’améliorer ta technique de pied

Parfois les grimpeurs et grimpeuses ayant une grande allonge vont utiliser cette allonge aux dépens de la technique.

Pas toi.

Toi, ok tu es petit(e) mais toi, tu vas développer ta technique de pied, la travailler, l’améliorer pour arriver à atteindre tes objectifs.

 

4 – Tu es amené à développer tes capacités de lecture

Développer mes capacités de lecture? C’est à dire?

C’est simple, étant petit(e), tu dois valoriser toutes les prises.

Notamment celles que les autres n’utilisent pas ou peu.

Et pour ça, tu vas devoir apprendre à développer tes capacités de lecture de voie.

Pas facile, je te le concède.

Mais c’est une capacité que tu développeras plus vite que ceux qui en ont moins besoin.

 

5 – Tu as plus de facilités à garder ton centre de gravité proche de la paroi

Pour conserver un maximum de poids du corps sur les jambes, tu dois avoir ton centre de gravité au-dessus des appuis.

Et le bassin le plus près possible de la paroi.

Et un grimpeur ou une grimpeuse de petite taille aura plus de facilités pour ça.

6 – Tu es obligé d’améliorer la souplesse de ton bassin

Je te parlais des pieds-mains un peu plus haut.

Pour les réaliser, tu vas devoir gagner en souplesse dans ton bassin.

C’est une OBLIGATION pour toi. Moins pour les « grands ».

Mais une fois cette capacité acquise, c’est une arme en plus dans ta panoplie.

7 – Tu dois apprendre à dynamiser

Forcément, quand une prise se situe trop loin, le mouvement dynamique peut être une solution.

Un grimpeur petit va donc devoir développer cette capacité plus vite que d’autres.

Et ça, c’est tout bon!

 

8 – Tu tiens mieux les petites prises

Ça c’est quand même un super avantage!

Plus petit = Plus petites mains = Plus facile de choper les petites prises

 

9 – Tu fais plus de mouvement que les autres

Et donc tu reste plus longtemps sur la paroi.

Et donc tu kiffe plus longtemps.

Et donc tu progresses plus vite.

CQFD. 😉

 

10 – Tu as la meilleure des excuses quand tu prends un « but »

Ben ouais! Pourquoi se passer d’un tel avantage?!

Tu prends un bon vieux but dans une voie et tu descends en lâchant un cinglant:

Pfffff! L’ouvreur devait mesurer 1m80!

Pure mauvaise foi mais ça fait toujours du bien. 😉

Oh les ouvreurs!

 

11 – Plus petit = plus léger

On connaît tous l’importance du poids en escalade.

Grimper rime avec être léger.

Et en tant que petit(e), tu as cet avantage.

 

Ce que tu dois retenir

J’ai voulu écrire cet article pour essayer de tordre un peu l’idée reçue qui laisse croire que les gens de moins de 1m70 seraient désavantagés dans leur pratique.

Il suffit de regarder la taille de certains des meilleurs grimpeurs et grimpeuses du monde pour comprendre que c’est une « barrière » qui n’existe pas.

Sean McColl fait 1m69!

Et même si tu fais 1m50, tu peux toujours améliorer ta technique pour aller plus loin.

Et le truc, c’est que tu vas être OBLIGÉ de l’améliorer ta technique car tu ne vas pouvoir compter que sur elle.

Et ça, c’est la meilleure façon de progresser.

Je précise enfin que c’est MON point de vue et je comprends que certains ne soient pas d’accord. 😉

 

Cet article t’a plu ?

Va encore plus loin en téléchargeant mes guides:

  • « 10 Techniques pour Progresser plus Vite en Escalade »
  • « Comment Vaincre ta Peur de Grimper en Tête en 5 Étapes Simples »
  • « Comment Muscler tes Avant-Bras Sans Matériel en 5 Minutes par Jour »

Clique ici pour les télécharger tout de suite!

Recherches utilisées :

  • conseil escalade quand on est petot

14 Comments

  • Carine

    01/02/2016

    Ben moi je suis plutôt grande (1,71m), et je démarre réellement l’escalade (j’en ai fais en occasionnel il y a quelques années), et je me dis que de soulever ma grande carcasse ça va pas être si facile ! Même si je sens bien déjà après une séance….(hihihi c’est un peu peu) que c’est pratique pour attraper de lointaines prises!

  • Estelle

    01/02/2016

    Evidemment! J’en profites pour dire que moi j’aimerais aussi qu’on arrête de tacler les grands.

    Le nombre de fois ou j’entends dire « ouais t’as réussi parce que t’es grande » c’est super frustrant! Les voies sont aussi souvent morpho pour les grands justement pour les raisons énoncées dans cet article. On quiche pour se regrouper, on se tortille dans tous les sens… Sans oublier que d’arriver à chopper une prise en switchant la précédente c’est souvent arriver mauvaise main donc pas toujours un avantage. Sauf que ça se voit moins tout ça!

    Chacun ses avantages et ses inconvénients mais, s’il vous plait, arrêtez de reprocher aux grand d’être grand! On l’as pas fait exprès.

    En tout cas rien n’est un frein quand ont est motivé, suffit de regarder Philippe Ribière 🙂

  • François BELLET

    01/02/2016

    Salut Carine,

    Je pense que tu es dans la bonne taille, ni trop grande ni trop petite. 😉

  • François BELLET

    01/02/2016

    Salut Estelle et merci pour ce témoignage de grande. 😉

    D’accord avec toi que chaque morpho a ses avantages et ses inconvénients.

  • Jérémie

    01/02/2016

    Ouaip !

    Très bon article ! Je mesure 1,86m, et je confirme qu’être grand n’est pas un avantage très longtemps… Ça l’est quand on débute et qu’on est content de pouvoir shunter des prises dans le 5c, mais ensuite, ça se gâte ! Plus grand veut souvent dire plus lourd, veut souvent dire des doigts plus longs, des pieds plus grands, etc. Je vous assure que ça fait la différence sur les micro-croûtes ! Et puis, comme le dit si bien l’article : il n’y a qu’à voir le gabarit des grimpeurs d’élite pour comprendre que si la taille compte en escalade, c’est plutôt qu’il vaut mieux être petit. On pourrait parler des Cortijo, Plantier, Moon… top grimpeurs qui ne dépassaient pas le mètre soixante-cinq…

    Alors ayez pitié des grands ! Regardez-les lorsqu’ils essaient de se déplier en sortie de toit, avec les genoux à la hauteur des oreilles, les pauvres 😀

  • François BELLET

    01/02/2016

    Merci pour le témoignage Jeremie. 😉

  • Marianne

    01/02/2016

    J’approuve toutes ces raisons! Je fais 1m52, et quand j’ai commencé l’escalade il y a 6 mois je me suis améliorée super vite parce que je n’avais pas le choix de développer ma technique pour atteindre les prises. Maintenant je travaille les 6b/6b+, et ça commence à me demander des mouvements dynamiques que les autres n’ont pas à faire… Mais c’est un beau défi! Et puis c’est plaisant de sortir l’excuse de notre grandeur une fois de temps en temps 🙂

  • François BELLET

    02/02/2016

    Salut Marianne et merci pour ton retour!

  • Adrien

    02/02/2016

    Les seuls vériatbles arguments sont : 1, 2, 5, 8 et 11

    Le type d’argument qui est souvent revenu « tu es obligé d’améliorer ….. », comment peut-on considérer ceci comme un avantage ?!

    Cependant, les arguments 1, 2, 5, 8 et 11 sont ENORMES !

    Cependant bis, quand on démarre l’escalade, je pense que jusqu’au 7a un(e) petit(e) grimpeur(euse) a peu d’opportunité de s’exprimer.

    De toutes manières tous les grimpeurs ne peuvent pas réussir toutes les voies. Sean McColl 1m69, mais Adam Ondra 1m83. Les grands qui se plaignent d’être grands, ça c’est le plus drôle !

  • Boris

    02/02/2016

    Ceux qui ouvrent des voies pour les enfants sont parfois très surpris de voir comment des « petits bouts » de 8-10 ans passent sans problème des pas qu’on voulait durs alors qu’ils galèrent sur des pas supposés faciles.

  • François BELLET

    03/02/2016

    Salut Adrien,

    Sur le court terme ok , mais sur le long terme, cette « obligation » n’est que bénéfique et devient donc un réel avantage.

  • François BELLET

    03/02/2016

    Merci pour le retour Boris 🙂

  • Louise

    03/02/2016

    Ça va booster mon estime! Avec mon 1m55 on va tout donner!
    Un an de pratique seulement et je vois qu’être petite me force à faire des pas supplémentaire que les autres ne font pas et donc qu’ils se trompent de main par la suite.
    Bon, pour les jetés j’ai encore du boulot mais j’en démords pas! Un bel article pour tous les petits qui pensent que la taille est importante.
    Battez vous les crevettes! On arrivera au sommet tous ensemble.
    Et puis tout ce qui est petit est mignon! 😉

  • François BELLET

    03/02/2016

    Merci pour le commentaire Louise et content que l’article puisse te donner de la motivation. 🙂

Leave A Response

* Denotes Required Field