Comment devenir puissant (et envoyer du dyno de malade)

Tu connais cette citation ?

« On a jamais trop de puissance ».

C’est de M. Gullich (Wolfgang), tu sais le gars qui a créé le pan (Gullich) 😉

Mais d’abord c’est quoi la puissance en escalade exactement ?

Et à quoi ça sert concrètement ?

Avant de te répondre, j’ai une autre question à te poser amigo :

As-tu déjà regardé des compétitions de blocs de haut niveau ?

(genre finale de coupe du monde)

Pour le coup, tu en verras à la pelle de la puissance.

Les problèmes proposés par les ouvreurs sont de plus en plus axés sur cette filière…

…et l’escalade de bloc en général semble être dans cette tendance.

La puissance c’est quand force et vitesse travaillent en ensemble.

On peut parler aussi d’explosivité.

Ça permet quoi ?

De réaliser des jetés notamment.

Ou de réussir le dernier mouvement explosif d’un bloc dur.

Carrément bon d’avoir de la puissance…

(puis si Wolfgang l’a dit c’est pas pour rien)

Mais comment la travailler ?

Comment la développer ?

Plusieurs solutions.

La meilleure : se concentrer sur des blocs avec des mouvements explosifs.

Mais tu peux aussi ajouter ça :

– Des exercices à la poutre
– Des exercices au Pan Gullich
– Des exercices sur pan

Le pan Gullich te fait peur ?

 

Jette un œil à ce programme : il contient des exercices de familiarisation

 

Une fois devenu plus puissant (et donc plus fort), ça sera bien plus facile pour toi de sortir des mouvements qui te font peut-être peur à ce jour :

Les fameux jetés.

Et en suivant un programme adapté, tu vas même pouvoir faire des Runs and Jumps

(tu sais les départs de bloc dans lesquels tu dois courir et prendre appui sur un volume pour atteindre une prise plus haute)

Super tendance ces problèmes d’ailleurs !

 

D’ailleurs, si tu cherches un programme complet sur ça, jette un œil par ici.

 

C’est un programme créé par Éric Chanourdie (coach de grimpeur pro)

Le principe ?

Tu appliques à la lettre sa planif…

…et dans quelques semaines t’envoie des dynos de dingue (en autres choses)

 

Allez je te dis à demain amigo/amiga,

François

Leave A Response

* Denotes Required Field