Le Guide Complet des Prises d’Escalade en SAE

prises escalade

Si tu passes pas mal de temps dans ta salle d’escalade à pratiquer du bloc ou de la couenne, tu les vois partout.

De couleurs et de formes très différentes, elles sont à la fois salvatrices ou sources de stress.

Tu sais de quoi je parle:

Des prises d’escalade.

Et plus particulièrement des prises de main.

Bien les connaître est une capacité indispensable si tu veux progresser.

Pourquoi?

Car tu sauras comment bien les utiliser et tu sauras prédire un mouvement simplement en voyant quelle type de prise tu dois utiliser.

Tu pourras également échanger avec d’autres grimpeurs sur tel ou tel mouvement si tu sais nommer chaque type de prise.

J’ai donc créé ce guide pour 3 raisons:

  • Pour que tu apprennes quels sont les différents types de prises
  • Pour que tu apprennes comment utiliser au mieux chaque type de prise
  • Pour que tu saches comment les utiliser en réduisant les risques de blessures

Mais avant de toutes te les présenter, je veux te dire un mot sur les 3 techniques de base pour utiliser une prise de main.

Les 3 techniques de base pour utiliser une prise de main

Quand tu te trouves face à la prochaine prise de main, tu dois décider comme tu vas la saisir, l’utiliser.

Sache qu’une prise de main peut être utilisée de 3 façons suivant son axe:

  • Pour prendre un appui vers le haut
  • Pour prendre un appui vers un côté
  • Pour prendre un appui vers le bas

C’est vraiment la base à connaître.

Heureusement, la plupart des prises d’escalade vont te servir à prendre un appui vers le haut, comme les barreaux d’une échelle.

On peut distinguer 11 types de prises en SAE.

Je les détaille et t’explique comment les utiliser dans la suite de l’article.

[Tweet « Le Guide Complet des Prises d’#Escalade en SAE »]

 

Les prises d’escalade en SAE et comment les utiliser

Voici les 11 types de prises de main que tu rencontreras.

#1 – Les bacs

Celles-ci tu les aimes déjà. 😉

Comme son nom l’indique, ce type de prise est large et facile à tenir. Tu peux d’ailleurs les prendre à pleine main sans avoir à forcer.

prises d'escalade type bac

 

Comment les utiliser

Il n’y a pas vraiment de technique pour les saisir.

Prend quand même bien soin d’avoir les bras tendus quand tu les agrippes afin de les reposer ou de les préserver.

Astuce intéressante:

Tu peux les utiliser pour faire un ou plusieurs pas d’adhérence.

 

#2 – Les mini-bacs ou les bacs-réglettes

Ce type de prise se situe entre le bac et la réglette (type de prise que je décris plus bas).

En fait, elle est trop petite pour la saisir comme un bon gros bacs et suffisamment profonde pour pouvoir passer une phalange à l’intérieur.

prise d'escalade mini bacs

Comment les utiliser

Comme pour les bacs, le mieux est de les saisir avec les bras tendus, le poignet droit.

 

#3 – Les plats

Pour les débutants, les plats (ou aplats ou bosses) peuvent être difficiles à appréhender.

Mais il faut apprendre à s’en servir pour grimper des voies difficiles.

Les plats n’ont ni rebord, ni renfoncement et c’est ce qui les rend spéciaux.

Et quand ils en ont un, il est totalement inutilisable pour une préhension avec les doigts à cause de l’angle positif très prononcé.

prise descalade type plats

Comment les utiliser

La technique consiste à utiliser toute la surface de la main pour générer de la friction est ainsi adhérer à la prise tout en appliquant une force perpendiculaire à la prise.

Si tu tiens la prise par le haut, applique une force vers le bas en abaissant au maximum ton bassin.

Si tu tiens la prise par le côté, applique une tension avec tout ton corps dans le sens opposé.

Au début, tu auras l’impression que ça ne tiendra pas mais tu verras qu’au bout d’un moment tu prendras confiance dans ce type de prise de main.

 

#4 – Les réglettes

Les réglettes sont facilement reconnaissables grâce à leur face supérieure qui est tout à fait plate et sans rebord.

Elles sont la plupart du temps suffisamment larges pour y poser tes 4 doigts.

prise descalade reglettes

 

Comment les utiliser

Les réglettes peuvent être utilisées de 2 façons:

En prise de main arquée, afin d’avoir une meilleure adhérence et te permettre de prendre appui dessus pour entamer un mouvement vers le haut.

En prise de main ouverte, comme pour un mini bac avec seulement la première phalange sur le haut de la prise. Cette prise de main va te faire sentir moins « accroché » mais elle est bien moins dangereuse pour tes doigts. Donc quand tu es en-dessous d’une réglette, saisis la avec une prise de main ouverte.

Note: Plus loin dans l'article, je fais un comparatif plus précis entre la prise de main ouverte et arquée afin que tu saches quand et comment utiliser chacune d'elles.

 

#5 – Les trous

Les trous (ou poches) sont des prises avec un trou au milieu. Tu t’en doutais 😉

Tu peux y passer entre 1 et 3 doigts.

prise d'escalade type trou

 

Comment les utiliser

Le but ici est d’essayer de passer un maximum de doigts dans la prise afin d’avoir le plus de force possible.

Parfois, seulement un doigt passe, parfois trois.

Dans tous les cas, tu dois utiliser tes doigts les plus forts: le majeur, l’index et l’annulaire.

Donc dans une poche où tu peux passer 3 doigts, c’est ceux-là que tu devras utiliser, pas ton pouce et pas ton petit doigt.

Pour les prises à 2 doigts, à toi de voir qu’elle combinaison est la plus efficace: majeur/index ou majeur/annulaire.

Pour les prise à 1 doigt, c’est souvent l’index ou le majeur que tu utiliseras.

Attention toutefois à ne pas trop tirer dessus car ton doigt ne supportera pas tout le poids de ton corps et une blessure est très vite arrivée…

 

#6 – Les pinces

Les pinces sont souvent orientées verticalement et sont trop petite pour être saisies à pleine main.

prises d'escalade type pinces

 

Comment les utiliser

Comme leur nom l’indique, il va falloir pincer la prise pour l’utiliser.

Pour faire ça, tu vas poser ton pouce du côté de la prise opposé à tes doigts pour créer une force qui te permettra de la tenir.

C’est clairement le type de prise qui demande le plus de force.

Selon la taille de la prise, tu pourras la pincer avec 4 doigts + ton pouces ou, si elle est très petite, avec 1 doigt + ton pouce.

 

(Note: J'ai mis à la fin de l'article un bonus téléchargeable au format PDF, mon guide: "10 Techniques pour Progresser Plus Vite en Escalade".)

 

#7 – Les poignées

Les poignées sont des prises faciles à saisir.

En effet, comme leur nom l’indique, elles sont faciles à empoigner et ne nécessitent pas de technique particulières, comme les gros bacs.

prise descalade type poignées

 

#8 – Les fissures

Les fissures sont censées représenter les fissures que l’on peut trouver dans le rocher lorsque tu grimpes en extérieur.

prise descalade type fissures

 

Comment les utiliser

Selon leur taille, tu vas pouvoir passer seulement tes doigts dans la fissure ou bien carrément ta main.

Du coup, tu pourras les saisir soit en pince, soit avec une prise de main ouverte plus ou moins aisée à tenir.

 

#9 – Les colonnettes

Les colonnettes sont des prises qui représentent les colonnes de calcaires qui se forment sur le rocher suite à l’écoulement de l’eau.

Elles sont orientées à la verticale et présentent des formes assez biscornues.

prises descalade type colonettes

 

Comment les utiliser

Ce type des prise s’utilise en la pinçant.

Elles sont donc assez difficiles à tenir vu la force que ça demande.

 

#10 – Les arquées

Les arquées sont un type de prise particulièrement difficiles à saisir. Elles sont petites et demandent une grande force et une bonne technique.

prise escalade type arquées

 

Comment les utiliser

Comment dit plus haut, ce type de prise demande force et technique.

Pourquoi?

Car les arquées demandent une prises de main arquée pour être utilisées. D’où leur nom.

Et la prise de main arquée est très dangereuse pour tes doigts si tu en abuses.

Ainsi, la façon de réaliser la prise de main doit être parfaite et la force dans les mains, les doigts et les avant-bras doit être grande.

Pas des prises de débutants!

 

#11 – Les volumes

Les volumes sont les gros blocs qui sont fixés à la paroi. Tu ne peux pas les manquer!

De différentes formes, ils sont composés de plusieurs types de préhensions.

On peut aussi y fixer des prises de tout type.

prise escalade volume

Comment les utiliser

Les volumes étant composés de différents types de préhension, tu devras tout simplement utiliser celle adaptée aux types de prises présentes (pince, réglette, plats, etc…).

 

Voilà pour les prises de mains.

Mais tu vas me dire:

« Ok François, mais parfois quand je grimpe, les bacs sont à l’envers et les réglettes de côté! »

Je t’explique comment faire dans ces cas là dans la paragraphe suivant . 😉

 

Que faire quand les prises de main sont à l’envers ou de côté

La plupart des prises que je t’ai montrée jusqu’à maintenant te permettent de prendre un appui vers le haut.

Mais certainement permettent effectivement un appui vers un côté ou vers le bas.

Voici comment les utiliser.

Les prise avec un appui vers le côté

Les prises latérales sont souvent des réglettes ou des mini-bacs positionnés verticalement.

Elle doit être située à côté de toi (pas au dessus) et s’utilise en effectuant une opposition de force avec ta main ou ton pied opposé.

Dans la pratique, tu vas tirer sur la prise latérale avec ta main pendant que tu pousseras avec ta main ou ton pied sur une prise située à l’opposé.

Par exemple:

Si la prise latérale est sur ta droite, tu vas tirer dessus avec ta main droite pendant que tu pousseras sur une prise située sur ta gauche. Tout simplement.

Ce type de prise va souvent te permettre de ramener ton bassin de profil à la paroi. Tu es alors en position pour atteindre une prise de main plus haute.

 

Les prises avec appui vers le bas

Comme pour les prises avec appui latéral, les prises avec appui vers le bas sont à utiliser en opposition avec une autre prise, plutôt de pied cette fois-ci.

Pour prendre un appui sur ce type de prise, il faut appliquer une force vers le haut en mettant la main ouverte sur la partie horizontale et le pouce sur la partie verticale.

Parfois, ce sera plutôt l’inverse: le pouce en appui sur la partie horizontale et les doigts en soutien sur la partie verticale.

Il faut ensuite pousser sur une prise de pied située plus bas.

L’opposition de force générée va te permettre de prendre un bon appui sur la prise de pied pour continuer ta progression sur la paroi.

prise escalade vers le bas

 

Comment choisir entre la prise de main ouverte et la prise de main arquée

Tout au long de ce guide, je t’ai parlé de prise de main ouverte et arquée.

Mais c’est quoi exactement?

Une prise de main ouverte est la prise de main classique: celle que tu utilises quand tu te suspends à une barre de traction par exemple ou quand tu saisis une balle de tennis.

En escalade, c’est la prise que tu utilises le plus souvent, sur les bacs ou les plats notamment.

prise ouverte en escalade

La prise de main ouverte est la prise la plus confortable et la moins dangereuse pour les tendons de tes doigts car la force exercée sur ces derniers est faible.

 

Une prise de main arquée est assez spécifique à l’escalade.

En effet, alors que la prise de main ouverte t’est utile en permanence dans ta vie de tous les jours, la prise de main arquée ne t’est utile qu’en escalade.

Ce qui la caractérise le mieux est l’hyper tension appliquée sur le premier joint de phalange de chaque doigt.

prise arquée escalade

Cette hyper tension est due à l’application d’une force verticale que tu appliques sur la surface de la prise.

La prise de main arquée est très dangereuse pour tes doigts (et tes poulies) car la force que tu appliques est très grande.

Du coup, c’est un type de prise à utiliser avec parcimonie. Vraiment.

 

Alors, quelle type de prise dois-je utiliser?

La réponse n’est pas évidente car ça va dépendre du mouvement que tu veux faire.

Pour le savoir, tu dois analyser rapidement quel type de prise tu dois saisir pour quel mouvement.

Parfois, le choix sera simple:

Si la prise est un bac ou une poignée, la prise de main ouverte sera évidente.

Si c’est une arquée, la prise de main arquée sera également évidente.

Facile.

Mais pour les réglettes ou les mini-bacs, ça l’est moins.

Dans ces cas là, tu dois te poser la question suivante:

Quel mouvement dois-je faire?

Si tu dois simplement utiliser la prise de main pour te suspendre, alors la prise de main ouverte sera la plus utile.

Si tu dois passer par dessus la prise et donc appliquer une force verticale, alors la prise arquée sera la plus efficace.

Note: Je te conseille de lire l'article que j'ai fait sur la rupture de poulie et comment l'éviter.

 

Attention à la prise de main arquée!

La prise arquée est très traumatisante pour tes doigts.

Son utilisation doit être faite avec modération, notamment si tu débutes.

Je te déconseille de trop l’utiliser au début. Contente-toi de l’utiliser sur les toutes petites prises, difficiles à saisir autrement.

Mais pour le reste, privilégie au maximum la prise de main ouverte.

 

Comment utiliser les prises de pied

Les prises de pied sont de tout type, comme les prises de main.

La difficulté sera de bien choisir quelle partie de ton pied tu vas devoir utiliser pour l’exploiter au mieux.

Il y en a 5: la pointe, la carre interne, la carre externe, le talon et la semelle.

 

La pointe

La pointe de ton pied est utilisée pour pousser dessus.

Tu vas l’utiliser à chaque fois sur les prises comme les grattons (toutes petites prises) et les trous.

Tu peux aussi l’utiliser pour des crochetages de pointe:

Cette préhension te permet de t’équilibrer quand tu es dans un dévers ou un toit.

Concrètement, tu dois passer la pointe de ton pied dans l’arrière d’une prise suffisamment creuse et tirer sur ta jambe.

crochetage de pointe

 

La carre interne et la carre externe

Le placement sur les carres te permet de rester proche de la paroi en te positionnant de profil.

Les prises comme les réglettes sont idéales pour ces positions.

 

Le talon

Le talon te permet d’effectuer un crochetage de prise, pour te sortir des gros dévers notamment.

Concrètement, tu dois poser le talon sur une prise se situant au niveau de tes mains et tirer sur ta jambe pour atteindre une prise de main plus haute.

crochetage talon

 

La semelle

La semelle de tes chaussons peut aussi être utilisée.

Mais pas sur des prises à proprement parler.

Tu peux l’utiliser pour effectuer des pas d’adhérences sur la paroi lorsque qu’il n’y a pas de prise de pied disponible.

Comment faire?

C’est assez simple.

Pose ton pied perpendiculairement à la paroi, monte le talon et pousse sur ta jambe: la semelle de tes chaussons va adhérer, te permettant d’aller vers le haut.

pas adherence escalade

Les genoux

Les genoux peuvent aussi être très utiles dans certains cas.

Notamment, pour réaliser un blocage qui va te permettre de te reposer les bars ou d’atteindre des prises inaccessibles normalement.

genou-escalade

 

Ce que tu dois retenir

J’ai fait ce guide pour que tu saches au mieux comment utiliser chacune d’elles.

Ton objectif doit être de savoir instantanément quelle préhension tu dois utiliser sur tel ou tel type de prise (pince, prise ouverte, arquée, carre interne ou externe, pointe, etc…).

Tu amélioreras ainsi ta lecture des voies pendant que tu grimpes.

Mais il n’y a pas de secret, c’est en associant ces connaissances à une pratique régulière que les prises d’escalade n’auront plus de secret pour toi.

 

Cet article t’a plu ?

Va encore plus loin en téléchargeant mes guides:

  • « 10 Techniques pour Progresser plus Vite en Escalade »
  • « Comment Vaincre ta Peur de Grimper en Tête en 5 Étapes Simples »
  • « Comment Muscler tes Avant-Bras Sans Matériel en 5 Minutes par Jour »

Clique ici pour les télécharger tout de suite!

Recherches utilisées :

  • différentes prises descalade
  • ederance doigt scalade
  • escalade:prise en compression
  • prise doigts escalade
  • quelle couleurs de prise d escalade est la plus facile
  • types descalade

8 Comments

  • Jérôme

    17/12/2015

    Attention aux prises de main arquées. Ça peut être très traumatisant pour les doigts. Il est souvent possible de prendre ces prises les doigts tendus.

  • Alex

    26/01/2016

    Super article, comme d’habitude… 😉
    Pour ce qui est des prises 2 doigts, je trouve beaucoup plus facile d’utiliser le duo majeur/annulaire. Ce dernier doigt est plus fort que l’index (je trouve) mais surtout il est d’une taille plus semblable et la combianison est centrée ! Je réserve le « majeur/index » pour les positions vraiment sur le côté ou couché (les deux doigts tombent pile au même endroit avec l’asymétrie) et ce pour une prise horizontal (appui vers le haut ou le bas)

  • François BELLET

    28/01/2016

    Salut Alex et merci pour ce retour. 🙂

  • bastien

    22/02/2016

    Salut François,

    Article interessant qui aidera grandement les grimpeurs débutants dans leur lecture des voies. C’est quelque chose que je fais chaque année en cours d’inititation mais avec les prises restantes je n’ai pas toujours accès aux 12 types de prises (tu n’as pas parlé des gratons mais c’est assez logique).

    Par contre si je puis me permettre dans la section « Les prise avec un appui vers le côté », il y a une petite incohérence dans le propos.

    « Elle doit être située à côté de toi (pas au dessus) et s’utilise en effectuant une opposition de force avec ta main ou ton pied opposé.

    Dans la pratique, tu vas tirer sur la prise latérale avec ta main pendant que tu pousseras avec ta main ou ton pied sur une prise située à l’opposé. »

    En effet on va tirer sur la main et pousser sur le pied par contre les forces ne sont pas opposées, au contraire, elles s’exercent toutes deux de la droite vers la gauche. La main étant à notre droite nous allons nous en rapprocher tout en nous éloignant du pied à gauche. Dans les deux cas le mouvement est une translation vers la droite. Il ne s’agit donc pas de forces opposées contrairement à l’utilisation de la prise inverse qui elle est en effet un tirage avec la main (force appliqué du bas vers le haut) opposé à une poussée avec le pied (force appliqué de haut en bas). Les forces dans ce cas étant volontairement inégales afin de permettre une progression vers le haut tout en permettant un blocage relativement important empéchant de décoller de la paroie.
    De manière plus général les forces opposées ont pour but de bloquer le mouvement même dans le cas d’une compression ou le but et d’empecher les mains de glisser le long du volume ;).

  • vXav

    20/03/2016

    Très bon article, cependant j’aurais bien vu une mention du coincement de genoux dans la partie prise de pieds, ils sont tellement salvateurs! :).

  • François BELLET

    21/03/2016

    Salut vXav et merci pour ta remarque.

    effectivement, c’est important. Je vais le rajouter. 😉

  • Alex

    21/03/2016

    C vrai qu’ils sont durs à repérer mais une fois trouvé c génial.

Leave A Response

* Denotes Required Field