Le plaisir de grimper? Bullshit.

C’est ce que m’a répondu un lecteur…

… quand je lui ai posé cette question :

« A ton avis…

…Est-ce qu’on peut allier progression en escalade et plaisir ? »

 
Ce lecteur c’est Gérald. (hello mec)

Il réagissait à mon mail de la semaine dernière.

 
Voici son mail (ATTENTION, réaction radicale) :

« Vraiment, c’est de la c****rie ces questions de prendre du plaisir ou pas.

Moi, je pense que grimper, c’est en chier.

Le plaisir de se faire mal aux doigts et risquer de se faire une cheville en retombant mal, je vois pas où il est…

…sauf si t’es un peu maso sur les bords. »

 

J’ai complètement halluciné de lire ce commentaire.

Ma réponse :

« Mais alors, pourquoi est-ce que tu grimpes ? »

 
« Parce que je suis complètement maso !

Je prend mon pied à me faire mal 😉 »

Il m’a tué.

 
 
Où je veux en venir avec cette histoire ?

 
 
On se rend compte que la notion de plaisir est très différente d’une personne à l’autre.

Tu peux prendre du plaisir :

  • à te défoncer physiquement tous les soirs à faire des blocs…
  • à passer un moment avec un ami à faire quelques voies faciles…
  • à travailler ton projet du moment à ton rythme…
  • à faire des exercices spécifiques dans le but de progresser…
  • et pleins d’autres trucs.

 
 
Il n’y a pas de règle.

 
 
Et c’est ce que je veux faire passer comme message.

Surtout quand on me fait cette remarque :

« Tu parles tout le temps de progression en escalade comme si il n’y avait que ça.

Mais que fais-tu du plaisir simple de grimper ? »

 
Ce que j’en fais ?

Pour moi, c’est entièrement lié à la progression.

Je prends mon pied à progresser.

Tout simplement.
 

 
Mais à une condition.
 

 
Pour que le plaisir soit FORT…

…pour qu’il me pousse à dépasser mes limites…

…j’ai besoin d’une chose :

Ne surtout pas me prendre la tête.

 
Et c’est pour ça que j’ai demandé à Éric de créer des programmes à la fois ludiques et efficaces :

Pour que tu prennes plaisir à progresser.

 
 
Tu commences à imaginer la puissance du truc ?
 

 
Pose-toi cette question :

A quels moments dans ta vie as-tu été le plus efficace ?

Simple.

A 99%, ce sont des moments où tu as pris plaisir à faire quelque chose.

 
La preuve que plaisir et progression sont parfaitement complémentaires…

…et amène beaucoup facilement vers la réussite.

 
 
Envie d’en savoir plus ?

Je te montre ici comment rendre ludique et fun ta progression si tu manques de FORCE => http://bit.ly/2ouFwmB

Et ici si tu manques d’ENDURANCE => http://bit.ly/2olVj5l

 
 
Je te dis à demain !

François
 

1 Comment

  • kaliss

    13/06/2017

    salut
    comme dirait dave mcleod dans son bouquin, si tu te fais pas plaisir c est que tu progresses
    si t es content de faire de la poutre mais que tu rechignes a aller en dalle t as tout a gagner a aller en dalle! (ca marche aussi dans l autre sens)
    principe du potentiel de progression
    lunaire ou naturel suivant les caracteres de chacun, la progression en escalade est aussi basee sur une forte notion de depassement des zones de confort
    enfin je dis ca faire du volume en gros devers avec la mer et les biceps luisants dans des cot’ commerciales c est bien aussi!
    force et honneur

Leave A Response

* Denotes Required Field