La compétence ULTIME à acquérir (pour progresser comme jamais)

Tu l’as remarqué si tu fais beaucoup de bloc :

Ça demande de réaliser des mouvements vraiment exigeants.

 

Le problème ?

C’est que la variété de ces mouvements est vraiment énorme !

 

  • Compression
  • Jetés
  • Blocages
  • Réta
  • Micro-prises de mains (et de pieds)

Etc, etc…

 

Du coup, pour être capable d’être bons de partout…

…c’est vraiment pas évident !

 

(sauf si tu suis ça)

 

Il y a toujours un profil ou un type de mouv que tu aimes pas parce que c’est un point faible…

…et que tu sors  aucun bloc de ce genre.

Et tu te fais bien chambrer par tes potes !

 

Ce qui est marrant c’est que dès que tu cherches à améliorer ces points faibles bien précisément…

…tu tombes toujours sur un gars (ou une nana, pas de sexisme les amis 😉 ) qui te dit :

« De toute façon, t’a pas le choix, grimpe, grimpe et grimpe. L’entraînement te servira à rien tant que t’es pas dans le 8 bro… »

 

J’ai envie de dire :

T’as raison.

 

Sauf que quand je discute avec un coach comme Eric…

…tu n’as pas forcément le même son de cloche.

C’est sûr si tu débutes, la meilleure façon de faire c’est vraiment de pas se prendre la tête et de grimper un maximum (sur un maximum de profil différents).

 

Mais pour la gars ou la fille qui stagne ?

Il a quelles solutions ?

Il y en a plusieurs.

 

Mais une des plus efficaces (et largement) c’est celle-ci :

Planifier un entraînement pour atteindre un objectif précis.

A ton avis, tes performances seront plus grandes si tu travailles un ou deux points faibles de manière spécifique ?

Ou bien si tu grimpes tout le temps au feeling sans savoir vraiment ce que tu travailles ?

 

La réponse me semble évidente.

 

Alors c’est sûr, va falloir y mettre du tien…

…et plancher sur la construction d’un entraînement.

 

Il y a un tas de bouquins sur le sujet :

Suffit de faire quelques recherches, créer une première planif, la tester et voir ce que tu peux améliorer.

Ça fonctionne bien (mais faut s’impliquer pour comprendre comment tout ça fonctionne et c’est pas à la portée de tout le monde)

Tu peux aussi prendre des conseils auprès de grimpeurs plus forts (et qui s’arrêtent pas au conseil du grimpe, grimpe et grimpe encore).

Et petit à petit, tu vas apprendre à planifier toi-même tes séances…

…en fonction de tes points faibles (ou de tes points forts)

Et si tu veux trop te faire chier avec ça (et gagner plusieurs semaines/mois/années de recherches)…

 

… tu peux toujours jeter un œil à ça.

 

Je te souhaite un bon week-end !

François

Leave A Response

* Denotes Required Field