Le Grigri+ (ou comment éviter d’envoyer ton pote à l’hosto)

Mars 2017.

Le téléphone sonne:

« Salut François, ici François de Petzl, comment vas-tu?

J’ai pu récupérer un Grigri+ pour un test, ça te dit d’en faire un? »

 

Of course que yes que ça me dit mec!

 

7 jours plus tard, réception du matos.

Go vallée de Chamonix pour tester ça avec un pote.

 

Et voici mon avis.

 

 

Le Grigri+? Vraiment nouveau pour moi

 

Et ouais, je suis depuis toujours un fan du Reverso.

 

Enfin pas vraiment un fan…

J’ai surtout toujours assuré avec et ça me va très bien.

Jamais eu vraiment l’occaz de tester un Grigri ou équivalent.

Du coup, c’est vraiment nouveau pour moi.

 

Tu vas donc avoir l’avis d’un gars qui découvre ce type de matériel d’assurage.

 

Premières impressions

 

Déjà, ça fait vrai matos:

C’est bien fini.

C’est assez massif.

Ça sent la qualité quoi.

 

petzl grigri+

Petzl © Lafouche

 

Par contre, c’est emballé mais alors…

…d’une force!

J’ai limite du sortir la pince coupante pour arriver à déballer le machin!

 

Ensuite?

J’essaie de jouer avec le switch entre la positon « en-tête » et moulinette.

Ça reste bloqué…

Mince, c’est quoi ce bordel?

A peine reçu, le truc est déjà pété!?

 

Bon, en fait, c’est moi qui suis pas très futé:

Petzl a mis un (petit) bouton pour locker chaque position…

Parfois, je réfléchis pas assez…

 

Par contre, pour appuyer sur le bouton, j’ai du utiliser un petit tournevis.

(impossible de le faire avec un ongle)

Pas terrible…

 

 

Première utilisation

 

On s’équipe.

Je passe la corde dans le bousin.

Double check.

Mon pote part en tête.

J’assure.

 

petzl grigri+

Petzl © Lafouche

 

J’ai eu besoin d’une petite adaptation en terme de sensation par rapport au Reverso.

Rien de méchant.

Quelques « donnages » de mou ont suffit pour m’habituer.

 

Rien de notable pendant la grimpe.

On passe à la descente.

 

Jamais testé de Grigri avant, donc c’est le moment d’utiliser la poignée pour la descente.

Et ben putain…

…c’est agréable!

Mais genre vraiment!

 

Et là…

 

Test involontaire de la fonction anti-panique:

Je tire trop fort sur la poignée et…

…la descente est stoppée nette.

 

Excellent!

 

Et surtout vraiment bien pensé (notamment pour les débutants).

 

Petzl grigri+

Petzl © Lafouche

 

Je sais pas comment se gère la descente avec le Grigri2…

…mais j’espère que si on tire trop fort, le pote fini pas aux urgences quand même!

 

 

Et ensuite?

 

Je finis de descendre mon pote et fait un point rapide:

C’est vraiment pas mal ce Grigri+!

 

On a enchaîné les voies en testant les 2 modes (en-tête et moulinette).

Et j’avoue que la fonction « switch » amène un petit truc en plus bien sympa…

…surtout utile si t’as besoin de switcher souvent.

Du coup, je pense que c’est le descendeur idéal pour les clubs d’escalade, les initiateurs, les écoles et lycées, etc…

 

Au final, je suis carrément convaincu pour ce petit bijou de Petzl.

Peut-être que quelqu’un qui a déjà le Grigri2 n’y trouvera rien de suffisamment intéressant pour l’acheter…

…mais pour ma part, je pense m’en procurer un rapidement!

 

Et si t’en veux un, c’est par ici => PETZL GRIGRI+

 

François

Leave A Response

* Denotes Required Field