Escalade: 5 ERREURS de Débutant et COMMENT les ÉVITER

Featured Video Play Icon

Podcast de la vidéo

Transcription texte de la vidéo

Salut les amis, ici François, du blog grimpermalin.fr. Bienvenus dans cette nouvelle vidéo.

Aujourd’hui, on va voir ensemble 5 erreurs fréquentes de débutant en escalade et comment les éviter.

Mais avant de passer à la suite, je t’invite à cliquer sur le bouton « S’abonner », juste en dessous de la vidéo. Ça te permettra de rejoindre les plus de 1300 grimpeurs et grimpeuses déjà abonnés à la chaîne et ainsi être averti dès qu’une vidéo de conseils sera disponible.

Alors, je fais cette vidéo tout simplement car, de temps en temps, je connais des périodes, en fait, où je grimpe assez peu, voire pas du tout parfois. Et, des fois, je me remets un petit peu à la grimpe et tout, et j’ai l’impression, parfois, de repartir de zéro. Je ne sais pas si tu connais cette sensation, mais c’est assez frustrant.

Mais bon, y’a quand même des trucs, on va dire des erreurs de base que j’ai gommé avec le temps, même si je m’arrête quelques semaines de grimper, voire même quelques mois. Je les refais pas.

Maintenant, quand on est grand débutant, souvent, il y a des erreurs qu’on pourrait éviter assez facilement. Alors, dans cette vidéo, je vais t’en citer 5 et je vais te donner quelques pistes aussi pour pouvoir les éviter, tout simplement.

Alors l’erreur la plus commune, je pense que c’est clairement de grimper en gardant les bras pliés en permanence.

Alors, je t’en parlais dans la vidéo déjà de la semaine dernière. Clairement, c’est une grosse erreur, tout simplement car si tu as tes bras pliés, ça veut dire que tu forces en permanence dessus et donc que tu utilises l’énergie de tes muscles des bras pour aller vers le haut, pour te mouvoir sur le mur.

Et ça, clairement, c’est l’erreur de base, je crois que c’est la plus grosse erreur qu’on peut faire en escalade, tout simplement car, pour te mouvoir vers le haut, tu dois utiliser la force de tes jambes et donc garder au maximum les bras tendus, tout simplement pour que le poids de ton corps qui n’est pas supporté par tes jambes soit supporter par ton ossature et pas par tes muscles, ça c’est extrêmement important.

Donc ça, c’est la première erreur. Et pour l’éviter, tout simplement, essaye de plus plier tes jambes, penses-y quand tu es sur le mur, si tu débutes, essaye vraiment de plus plier tes jambes tout simplement pour avoir les bras tendus au maximum, quitte à être accroupi sur les prises parfois, c’est pas une position totalement, voilà, improbable en escalade.

Tu verras quand tu auras des gars qui grimpent souvent ou des filles qui grimpent souvent, tu verras que souvent ils ont ce type de position sur le mur.

L’erreur de débutant numéro 2, c’est que tu regardes uniquement vers le haut.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Quand tu es sur le mur, que tu te retrouves bloqué, parce que tout simplement tu ne sais pas comment faire pour aller plus haut, la première chose que tu fais, c’est que tu vas regarder vers le haut pour essayer de trouver une prise de main, voilà, pour tirer dessus pour pouvoir monter. Alors, clairement, ça c’est une grosse erreur.

Ce qu’il faut faire en fait, en réalité, c’est regarder vers le bas.

Regarder vers le bas, essayer de trouver une prise de pied plus facile pour pouvoir monter ton pied dessus et pouvoir pousser dessus et enfin atteindre une prise de main bien plus haute, tout en utilisant l’énergie de tes jambes.

Donc moi, ce que je te conseille, pour éviter cette erreur, c’est un petit exercice sympa.

J’essaye de le faire de temps en temps, j’y pense pas souvent mais, voilà, j’essaye vraiment de le faire de temps en temps. C’est dès que tu arrives, donc tu te lances dans une voie, dès que tu arrives, à chaque pas, en fait, à la fin de chaque pas, de chaque mouvement, tu t’obliges à regarder à 360° autour de toi pour prendre l’habitude de regarder toutes les prises qui t’entourent, pour essayer de trouver celles qui sont le mieux placées pour aller plus haut. Donc ça, c’est un exercice que je te conseille de faire.

Si tu veux pas t’emmerder, voilà, à faire cet exercice chaque fois, essaye, dès que tu te retrouves bloqué sur un pas, regarde plutôt tes pieds où est-ce que tu pourrais les mettre plutôt que de regarder où tu pourrais mettre tes mains.

L’erreur n°3 qu’on voit souvent, c’est les personnes qui grimpent uniquement de face.

C’est-à-dire qu’elles sont comme ça, de face à la paroi, les hanches vraiment face à la paroi et on essaye de monter un petit peu, alors on appelle ça « faire la grenouille », c’est-à-dire une jambe de chaque côté, et on essaye de grimper complètement face à la paroi, le bassin complètement décollé de la paroi.

Alors, ça, clairement c’est une erreur.

Attendez, je vais me mettre un peu plus loin parce qu’il y a le gars avec le tractopelle, ah non, ça va, il s’en va. Comme ça je reste dans la lumière. Donc, qu’est-ce que je disais ?

Oui, c’est une erreur tout simplement car, un des conseils, une des règles d’or que j’ai citée dans la vidéo de la semaine dernière, c’est vraiment d’essayer de garder au maximum ton bassin contre la paroi.

Du coup, tu le verras souvent hein, pour avoir cette position-là, le plus confortable possible et la plus efficace possible pour aller chercher notamment des prises de main plus hautes, le truc c’est de se mettre, en fait, de profil, complètement de profil, face à la paroi, donc coller soit ta hanche gauche, soit ta hanche droite contre la paroi, plutôt que de coller les deux hanches et ton ventre à la paroi.

Alors, il y a des cas où c’est intéressant de coller le ventre à la paroi hein, je dis pas, mais essaye, de temps en temps, de penser à grimper de profil. Voilà, tout simplement.

C’est vraiment une bonne habitude à prendre, notamment dans les dés verts, tu verras, c’est assez important. Ou pour atteindre une prise de main un peu trop haute. Ça te donne vraiment plus d’allonge.

Erreur n°4 : ça va être tout ce qui concerne l’échauffement, c’est-à-dire que l’erreur que tu vas pouvoir faire, ça va être de simplement : tu arrives à ta salle d’escalade ou en falaise, tu mets tes chaussons, tu grimpes direct une petite voie facile,  puis derrière tu pars tout de suite dans des voies de ton niveau max. Alors ça, c’est une erreur tout simplement car ça suffit pas.

Ça suffit pas de grimper juste une petite voie facile et puis, derrière c’est parti.

Si tu fais ça, bon, quand tu es jeune, voilà, tu t’entraines beaucoup, peut être que ça te suffira, mais sur le long terme, c’est vraiment pas payant quoi.

Tout simplement car tu vas fragiliser, en fait, tu vas fragiliser ton organisme donc tes muscles, tes tendons, etc.

Pourquoi ?

Parce que, justement, tu n’auras pas pris le temps de bien les échauffer.

Alors, un bon échauffement, c’est quoi ?

Déjà, à quoi ça sert ?

La première chose à laquelle ça sert, c’est d’augmenter ton rythme cardiaque et ainsi envoyer, d’emblée, plus de sang dans tes muscles, etc.

Ça permet de les réveiller, ça permet aussi de leur envoyer plus d’oxygène, donc de fonctionner plus fort, tout simplement, donc ça va te permettre de grimper plus fort, de bien t’échauffer.

Deuxième chose, eh bien tout simplement, ça va te permettre de chauffer tes tendons, donc en faisant ce qu’on appelle des étirements dynamiques, où tu vas faire des ronds avec tes poignets, faire des ronds avec tes épaules, avec ton bassin, etc., pour, on va dire, chauffer tes muscles et tes tendons.

C’est très important avant de partir même grimper.

C’est-à-dire que c’est la première chose que tu devrais faire, c’est ça.

Donc voilà, l’échauffement, extrêmement important, j’avais fait des fiches d’échauffements sur le site, je te mets le lien dans la description ci-dessous, si tu veux les télécharger, je te les offre, y’a pas de soucis.

Tu verras dedans, y’a deux types d’échauffements, un vraiment complet qui doit durer à peu près un quart d’heure/vingt minutes, et ce que j’appelle un échauffement express qui doit durer cinq minutes à peu près.

Enfin, dernière erreur de débutant, surtout quand on est hyper motivé, c’est de vouloir s’entraîner absolument tous les jours.

Alors ça, c’est clairement pas bon du tout, surtout au début, on est hyper motivé, on veut grimper tous les jours parce que ça nous plaît quoi, c’est juste le top.

Alors là, je te le dis, tu cours directement au surentraînement et tu vas te faire mal. Voilà. Je fais simple et court. Essaye de t’entraîner, surtout au début, deux fois par semaine, trois fois par semaine maximum et laisse-toi 48 heures entre deux entraînements.

Voilà, ça, c’est mon conseil.

Voilà. C’est tout pour la vidéo d’aujourd’hui, j’espère qu’elle t’a plu. Si c’est le cas, je t’invite à me laisser un petit pouce bleu juste en dessous et la partager sur Facebook avec tes amis.

Enfin, je t’invite à télécharger mon guide « 6 Techniques pour Retarder l’Apparition des Bouteilles » si tes avant-bras ont tendance à tétaniser rapidement, je t’invite à le télécharger en cliquant sur l’image juste en dessous de l’article.

 

Voilà, donc je te dis à la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo et je te souhaite une bonne grimpe !

2 Comments

  • Julien

    17/01/2017

    Tes conseils sur les échauffements et ton ebook m’ont permis d’encore plus apprécier ma dernière session de bloc (ma 3ième au total). J’ai combiné tout ça avec des étirements à la fin (je les ai trouvé ailleurs sur le net, pas taper, pas taper, pas taper ) et une 1/2h de sauna et je n’avais quasiment aucunes courbatures ni douleurs les jours d’après, le pied !

    En parlant de pied justement, je voulais te partager une erreur que j’ai commise la première fois que j’ai été grimper, au mois de décembre : j’avais oublié de vraiment bien me couper les ongles de pieds. Et franchement prendre appui sur l’ongle du gros orteil, au bout de quelques prises c’est mmmmmm un régal

    Merci pour ta contribution à la « planète grimpe » et à ma propre aventure sur cette Terra Incognita

  • François BELLET

    17/01/2017

    Merci à toi pour ton message et les conseils! 🙂

Leave A Response

* Denotes Required Field