L’erreur NUMBER ONE du bourrin de SAE

Discussion l’autre fois avec un pote :

Mon pote : « François, pourquoi tu te fais chier à entrainer ta force ?

Concentre-toi sur ta technique, tes placements, c’est largement suffisant pour progresser ! »

Moi : « Mais qui a dit que j’entrainais pas ma technique ?

C’est pas parce que je veux améliorer également mes capacités physiques que j’en oubli la technique ? 

Je comprendrai jamais pourquoi on oppose systématiquement ces 2 aspects de la grimpe… »

Mon pote : « Bah c’est simple, c’est bien beau de faire des tractions mais ça remplacera jamais un bon placement. »

Moi : « Parce que travailler la force, c’est faire des tractions…

Uniquement…

Désolé mais je ne vois pas les choses comme ça.

Il y a tellement d’autres aspects : être capable de serrer les petites prises plus fort et être capable de gainer fort quand on tente un jeté ou dans les dévers, par exemple. 

Ça peut être vachement utile pour être plus à l’aise techniquement je pense. »

Mon pote : « Si tu le dis. N’empêche moi je trouve ça inutile… »

Bon, j’ai pas insisté.

Plus j’avance dans ce monde, plus je me rends compte que 2 écoles se font face :

L’école : la force c’est pour les bourrins

L’école : la technique ok, mais je préfère savoir tracter à un bras

Dans les 2 cas, je ne suis pas d’accord.

Et si il y avait un putain de juste milieu ?

Et si on pouvait travailler ces 2 aspects de manière à ce que l’un travaille pour l’autre…

…et inversement.

Bordel, si j’ai envie de me péter les bras à faire des tractions sur des prises!

…ou m’acharner à faire des suspensions sur un poutre pour aider mes doigts à se renforcer!

Pourquoi je devrais m’en priver ?

Parce que « c’est trop tôt pour taffer la force, grimpe et te prends pas la tête » ?

FUCK IT!

Je grimpe et je me prends pas la tête mec.

Simplement, j’estime que je peux pendant quelques semaines faire un focus sur la force…

…puis repasser sur de la grimpe axée sur le travail de la technique, par exemple.

Puis passer sur une période où c’est le plaisir avant tout.

Pourquoi ?

Parce que c’est, à mon sens, un façon intelligente de progresser.

Le tout c’est de ne pas compter QUE sur la force.

C’est ça la GROSSE ERREUR.

Deuxième grosse erreur ?

Vouloir travailler sa force, sans savoir comment faire (précisément).

Et si tu veux savoir comment faire, tu peux checker ça.

Bon week-end amigo,

François – un peu énervé mais ça va mieux là 😉

Leave A Response

* Denotes Required Field