La différence entre le bon et le mauvais grimpeur

Bon, faut expliquer.

Tu vois, ya le mauvais grimpeur:

Y voit un truc sur un mur… il monte. 

 
Ok.

 
Le bon grimpeur lui :

Y voit un truc sur mur… y monte aussi… mais c’est un bon grimpeur !

On ne peut pas les confondre…

 
Héhé !

Bon, tu auras reconnu l’allusion au sketch des Inconnus sur nos amis traqueurs de gibier.

(vraiment énorme ce sketch d’ailleurs !)

 
Pourquoi je parle de ça ?

Parce que quand il s’agit de progression, c’est la même chose :

Il y a le bon et le mauvais grimpeur.
 

Je t’explique.

 
Le mauvais grimpeur, c’est celui qui veut progresser et qui grimpe, qui grimpe et qui grimpe.

Il se pose pas trop de questions.

Normal.

On lui répète ça DEPUIS TOUJOURS :

« Pour progresser, il faut grimper. »

 
Alors oui, il progresse.

Mais à la vitesse d’un escargot sous Xanax.

 
Le bon grimpeur, lui, il fait pareil que le mauvais grimpeur :

Il grimpe, il grimpe et il grimpe encore.

La différence ?

Il structure ses séances.

Et ça mon ami, ça fait TOUTE la différence.

 
C’est quoi exactement structurer tes séances ?

Simple.

Tu dois savoir à l’avance quels exercices tu vas faire.

Quelle filière tu vas travailler.

Quelle qualité tu vas renforcer.

Quel point faible tu vas améliorer.

 
C’est ça structurer tes séances.

C’est ça qui te fait défaut pour passer le plateau que tu as atteint…

…et progresser à la vitesse d’un lièvre stéroïdé. 😉

 
Sinon tu peux toujours continuer à grimper au hasard.

(Peut-être que tu y arriveras comme ça…

…mais tu mets clairement pas toutes les chances de ton côté de cette façon)

 
Ensuite ?

Tout devient plus facile.

Tu sais d’avance QUOI FAIRE à chaque fois que tu vas tâter du rocher ou de la résine.

Tu sais exactement QUELS OBJECTIFS tu dois accomplir…

…et grâce à QUELS EXERCICES.

 
Et c’est pour ça qu’Éric et moi avons créé nos programmes d’entraînement.

Pour t’aider à structurer tes séances.

Mais surtout…

…On veut que tu prennes du plaisir.

 
Comment ?

En proposant une planif LUDIQUE…

…remplie d’exercices divers.

 
Pas un truc de compétiteur-ninja adepte du 100% NO FOOT.

Non, un truc pour nous, les grimpeurs lambda.

Un truc fun et facile à suivre…

…et qui donne des résultats.

 
Je te montre ici comment structurer ta progression si tu manques de FORCE.

Et ici si tu manques d’ENDURANCE.

 
Pour que tu puisses te concentrer sur ta grimpe…

…et plus sur le « comment progresser ».

 
François
 

Leave A Response

* Denotes Required Field