Ça m’a retourné l’estomac!

« Le plus dur, c’est de s’y mettre. »

Tu connais cet adage aussi bien que moi.

 
J’ai une mauvaise nouvelle…

On nous ment depuis des années.

 
Le plus dur, c’est pas de s’y mettre…

Le plus dur c’est…

 

Attends un peu.

Avant de te le dire, je veux te raconter une anecdote rapide.

 

Comme tu le sais, je suis papa depuis peu et j’ai peu de temps pour grimper.

Du coup, je fais pas mal de HIIT pour garder la condition.

Très efficace.

 

Début février.

Je commence mes sessions de HIIT.

Je fonce comme une flèche au stade qui est juste à côté de mon taf…

…j’enfile mes baskets…

…et commence un workout bien costaud.

 
(Je te le décris pas mais c’est du genre à conditionner le haut du corps en mode HULK sous amphet.)

 

Il est un peu plus de midi…

…et bien que ce soit l’hiver, le soleil tape fort (vive le sud).

 
Arrivé au tiers du workout, je me rends compte que je suis déjà au max…

…j’ai plus d’énergie…

…et je commence à avoir envie de vomir.

 
Mais je m’accroche.

Et je fini le workout du jour.

Et je continue, sessions après sessions.

Et plus ça va, plus j’encaisse les exercices.

Plus je deviens rapide, agile et endurant.

 
 
Jusqu’à atteindre un niveau d’endurance que je n’aurais jamais cru atteindre.

 
 
Tu dois sûrement te demander où je veux en venir.

Simple.

C’est la même chose si tu veux améliorer ton endurance en escalade :

Le début doit te paraître presque impossible à faire.

Une sensation peu agréable…

…mais tellement puissante.

 
 
Pourquoi ?

Car c’est le prix à payer pour décupler tes perfs lors des sessions suivantes.

Car c’est la sensation qui va pousser ton mental si fort qu’atteindre la prochaine prise ne vas plus être un défi insurmontable…

…même si tu es au bout physiquement.

 
 
Mais attention amigo…

Il y a un élément qui fait une différence énorme.

L’élément qui fait que tu abandonnes…

…ou que tu continues.

 
 
Tu manques d’endurance ?

Alors tu dois difficilement encaisser tes premières sessions d’entraînement.

Si c’est pas le cas, augmente l’intensité.

Petit à petit, tu vas devenir bien plus endurant.

Et tu vas donc pouvoir augmenter la difficulté.

Et ainsi de suite.

 
Tu voies l’idée ?

 
Mais si tu veux tenir sur le long terme…

…tu as besoin d’une chose :

Un entraînement parfaitement structuré.

Pourquoi ?

Car c’est grâce à lui que tu vas garder la motivation quand ça sera dur.

 
Et j’aimerais t’aider à bien structurer ton entraînement de l’endurance…

…pour qu’il soit efficace, fun et motivant…

…et pour que tu atteignes un niveau d’endurance que tu n’as encore jamais atteint.

Clique ici si tu veux en savoir plus => http://bit.ly/2olVj5l

 
 
François

Leave A Response

* Denotes Required Field